(E12-Sentier Littoral-GR 92) Argelès-sur-mer -Rosas
>>
Accueil
>
Pédestre
>
(E12-Sentier Littoral-GR 92) Argelès-sur-mer -Rosas
ARGELES SUR MER

(E12-Sentier Littoral-GR 92) Argelès-sur-mer -Rosas

Faune
Flore
Géologie
Histoire
Littoral
Point de vue
Difficile
2j
87,2km
+102650m
-102653m
Traversée
GR
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Partez sur un sentier européen et découvrez toutes les richesses de la Catalogne en 11 étapes
90 km de randonnée à découvrir en itinérance en 11 étapes.
Attention l'accès aux criques est impossible entre la plage de Porteils et la plage de l'Ouille.

Les 50 patrimoines à découvrir
Point de vue

Esplanade Charles Trenet

Esplanade Charles Trenet
lire la suite
Art

Exposition Argelès Photo Nature

Créé en 2009 par la ville d’Argelès-sur-Mer, Argelès Photo Nature – Enfants de la Mer propose plus de six mois d’exposition d’une centaine de photographies géantes, à ciel ouvert sur la promenade du front de mer d’Argelès-sur-Mer, fréquentée chaque année par plus d’un million de personnes.

Cette année 2020 c'est l'ours qui sera à l'honneur avec des regards photographiques associés à des aquarelles et des sculptures monumentales.

Les problématiques autour du réchauffement climatique seront abordées au travers de magnifiques expositions sur l’arctique et les récifs coralliens.


Plus d'infos ici

lire la suite
Architecture

Passerelle du port

Véritable trait d'union entre le Port et la Plage, la Passerelle de la Massane est empruntée chaque été par plus de 200 000 promeneur.
lire la suite
Histoire

Un petit recoin catalan "Le Racou"

Le terme "Racou" signifie "le recoin" en catalan. Installé entre côte rocheuse et plage de sable, c'est un des lieux typiques du littoral Argelésien. Les premières installations de cabines en bois "démontables" remontent aux années 20 mais seront détruites lors de l’occupation allemande. Dans les années 1960, le Racou compte déjà trois lignes de maisons. Ce lieu est presque un village à part entière. Au travers de ses minuscules ruelles flotte une atmosphère rétro où il y fait bon se promener.
lire la suite
Point de vue

Les Criques de Porteils

Les Criques de Porteils
lire la suite
Point de vue

Criques de Porteils

Plus grande crique d’Argelès avec ses 180 mètres, la crique de Porteils n’est pas aussi simple à trouver. De nombreuses criques plus petites se trouvent sur la zone et sont plus ou moins accessible selon les périodes. D’une manière générale, vous y serez au calme, bercé par les vagues des eaux turquoises et profitant de ce privilège mérité, pour les avoir trouvées.

lire la suite
Flore

La vie de la falaise

Les falaises du Racou marquent le début de la côte rocheuse catalane. Elles possèdent une grande richesse botanique et faunistique. La végétation s’est adaptée à la pauvreté du sol, à la sécheresse estivale et au dépôt de sel marin des embruns, sans oublier la tramontane qui souffle fort. Beaucoup d’oiseaux marins peuplent ces falaises comme la mouette ou le goéland mais on peut aussi y trouver le très rare merle bleu. Essayer de les observer, si vous pouvez !

lire la suite
Point de vue

Plage de l'Ouille

La plage de l'Ouille, entre Collioure et le Racou, est un vrai petit paradis. Cette plage confidentielle est surtout fréquentée par des locaux ou par les clients des campings voisins. Avec ses petits galets, elle s’étend sur environ 100 mètres en contrebas des falaises de la Côte Vermeille. Cette plage, très calme même en pleine saison, n’est cependant pas surveillée et le parking pour y accéder est assez éloigné. En bref, un endroit idéal pour être à l'écart de la foule.

lire la suite
Patrimoine historique majeur

Fort Miradoux

En 1669, Vauban qui voulait faire de Collioure une ville de garnison, décide de raser la vieille ville et de créer le Fort Miradoux à l’emplacement du vieux Fort Sainte-Thérèse construit vers 1540 par Charles Quint. Ce fort du fait de sa situation était d'une importance primordiale dans la défense du château. Aujourd’hui, le Fort Miradoux, propriété de l’armée de terre est devenu le Centre National d’Entrainement Commando (CNEC).
lire la suite
Art

Les ruelles de Collioure pour Matisse

Matisse et Derain travaillent ensemble en cet été 1905. Quand Derain choisit de s'inspirer de la rue de la Caranque, Matisse lui se positionne en haute de la rue du Mirador pour exprimer son talent. 

Plus d'info sur la Naissance du Fauvisme
lire la suite
Art

Chemin du fauvisme "Les toits de Collioure" Panneau 8

"Les toits de Collioure", Henri Matisse de 1905. La peinture fait partie de la collection de l'Hermitage, Saint-Pétersbourg, Russie depuis 1948.
lire la suite
Art

Chemin du fauvisme "Collioure" Panneau 5

"Collioure" Matsisse 1905
lire la suite
Art

Chemin du fauvisme "Le Phare de Collioure" et "Intérieur à Collioure, la sieste" Panneau 4

"Le Phare de Collioure"André Derain 1905  et "Intérieur à Collioure, la sieste" Matisse 1905
lire la suite
Art

Chemin du fauvisme "Barques à Collioure" Panneau 3

"Barques à Collioure"1905  Dessin Henri Matisse, l'original se trouve au Musée d'Art Moderne de Céret.
lire la suite
Art

Chemin du fauvisme "Le Faubourg" Panneau 2

"Le Faubourg" de André Derain 1905
lire la suite
Art

Chemin du fauvisme " Collioure" Panneau 1

"Collioure" 1905
lire la suite
Petit patrimoine

Chapelle Saint Vincent

Très connue dans la région malgré sa taille, cette chapelle voit le jour en 1642 lorsque les ermites et religieux se retirent dans des lieux isolés mais accessibles par la population venant chercher des conseils. Petite chapelle rectangulaire au portail en arc de cercle, elle possède derrière elle une grande croix de bois portant un Christ martyr tourné vers la mer.
lire la suite
Patrimoine historique majeur

Château Royal de Collioure

Aménagé au XIIIème siècle pour accueillir la cour des Rois de Majorque, le Château Royal de Collioure est classé Monument Historique depuis 1922. Maintes fois renforcé, le château a fini par repousser la ville au pied du cap transformé en citadelle au XVIIème siècle. Il est indissociable de Collioure comme la ville ne peut être séparée de la mer. Pour rentrer au cœur de l’univers du Château Royal de Collioure, n’oubliez pas les visites guidées !

lire la suite
Art

Aquarelle "A Southern Town" (Charles Rennie Mackintosh)

Cette aquarelle existait  bien sur le chemin de Mackintosh, mais la chaise lui servant de support,  a malheureusement  disparu.

Les MACKINTOSH  avaient entendu dire par  des proches amis Rufolf  Ihlee et Edgar Hereford résidant à COLLIOURE   que la vie y était peu chère. Mackintosh a eu l’idée de commencer  à  peindre les paysages et particulièrement  les villages qu’il  découvrait au cours de son périple  en Roussillon. C’est probablement au début de l’été 1924 que le couple  a fait le choix  de s’y installer pour un court séjour.

L’aquarelle :

Orientation : nous nous trouvons à l’intersection de l’avenue du Général De Gaulle et de la rue de la Démocratie où se situe la petite place Jean Jaurès. La peinture a certainement été réalisée en face et en léger surplomb  sur le glacis du château Royal en  regardant vers le Sud, Sud-Ouest  en direction d’un groupe de maisons et de la place Jean Jaurès.

Le tableau représente des maisons typiques de Collioure de deux ou trois étages, étroites, accolées les unes aux autres, aux toits de tuiles rouges et aux balcons en fer forgé. Elles sont dominées en arrière-plan par des collines cultivées. On peut actuellement  reconnaître encore  certaines de ces maisons.

(Source : http://www.crmackintoshroussillon.com/)
lire la suite
Point de vue

Point de vue sur le clocher de Collioure

Point de vue sur le clocher de Collioure et le Château Royal
lire la suite
Club de Plongée sous-marine

CIP Collioure

24, rue Ravin du Coma Xeric
04 68 82 07 16
www.cip-collioure.com
lire la suite
Art

Aquarelle "Collioure 1924" (Charles Rennie Mackintosh)

Le tableau a été peint par CR Mackintosh en 1924 lors de son séjour dans la région. Il représente en premier plan la mer, puis la plage de Collioure sur laquelle sont échouées quatre barques catalanes de pêcheurs  .On peut y voir aussi étagée une partie de la vieille ville et enfin en surplomb le fort Miradou érigé au sommet sur le puig Musart.(Source : http://www.crmackintoshroussillon.com/)

Le fort Miradou :

En 1540 sous le règne de Charles Quint a été construit, sur la hauteur du Puig Musart, le fort Sainte-Thérèse.  Celui-ci compte-tenu de sa situation présentait une importance capitale pour  la défense du château royal.

Entre 1671 et 1679, Vauban qui voulait faire de Collioure une ville de garnison et renforcer ses défenses, décida de raser une partie de la vieille ville pour dégager le fort Royal et construisit  à sa place un glacis de protection. D’autre part il entreprit la construction d’un nouveau fort à l’emplacement de celui du  Fort Sainte-Thérèse : le fort Miradou ou Mirador.

Le 16 décembre 1793 le fort capitula devant les assauts des  Espagnols (Guerra Gran ou Guerre du Roussillon).

Aujourd’hui, le fort Miradou, propriété de l’armée de terre, devenu le Centre National d’Entrainement Commando (CNEC), dont la mission est l’aguerrissement des cadres et personnels de l’armée de terre  accueille environ 3000 stagiaires par an et sa devise est “en pointe toujours”. 

lire la suite
Art

Aquarelle "Summer Palace of Queens of Aragon" (Charles Rennie Mackintosh)

Le tableau représente la face Sud-Ouest du Château royal de Collioure et en deuxième plan les collines qui dominent au nord de Collioure.

Le château a peu changé depuis cette époque. Par contre en arrière-plan de nombreuses constructions ont été implantées sur la colline et rendent le paysage très différent. A l’époque de C R Mackintosh, nous ne comptions que champs et prairies.

Le château royal de Collioure (en catalan Castell Reial de Cotlliure) fut érigé dès le VIIe siècle puis reconstruit du XIIIe au XVIIe siècle. Ce superbe et impressionnant monument tel qu’il apparait de nos jours est la résultante de multiples transformations de la part de ses différents propriétaires, au cours des époques et des vicissitudes de l’histoire.
Dorénavant il appartient au Conseil Départemental qui y organise des visites, des animations. La visite est incontournable. On y traverse l’histoire et on découvre de superbes points de vue sur la ville, le port et ses alentours. Ce château, avec ses défenses, escarpes et contre-escarpes, fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 14 novembre 1922.

Cité dès 672, le château accumule dans ses murs sept siècles de travaux. Il se compose de plusieurs édifices superposés et, ou, juxtaposés.

On peut distinguer trois grandes phases de constructions :

D’abord château templier de défenses du port, le château est entièrement reconstruit par les rois de Majorque au XIIIème siècle pour devenir leur résidence d’été. Au XIVème siècle, les rois d’Aragon réorganisent les fortifications pour en faire une fortification militaire. Au XVIIème siècle, Vauban, sous Louis XIV roi de France, élève l’enceinte extérieure, rase le village qui se trouve dans les remparts et aménage les glacis.

En 1939, la forteresse est transformée en prison et servira de camp d’enfermement pour les Espagnols fuyant le Franquisme.  En 1952 il sera racheté par le conseil départemental pour le restaurer, l’ouvrir au public et l’animer.

 En 1962, il hébergera de nombreuses familles rapatriées d’Algérie à la fin de la guerre d’indépendance. (Source : http://www.crmackintoshroussillon.com/)

lire la suite
Point de vue

Point de vue baie de Collioure

Collioure, de par son histoire, vous offre des sites touristiques aux points de vue différents mais tous extraordinaires. La baie de Collioure fait partie de ses endroits magnifiques où la mer et la montagne se rejoignent, et où il fait bon se reposer un instant. Que vous soyez sur place dans la cité catalane ou en altitude, profitez de ce lieu unique comme il se doit.
lire la suite
Art

Aquarelle "The Little Bay" (Charles Rennie Mackintosh)

Cette aquarelle représente en premier plan l’anse Gerbal dont le paysage a bien changé. A l’époque où a été réalisée l’œuvre,  la petite baie était bordée par une plage de sable où les pêcheurs venaient positionner leur barque catalane en bois devant leurs  petites cabanes construites sur la rive.

En 1975 l’anse Gerbal a été entièrement bétonnée. Ces travaux ont permis la création de nouveaux quais et sur l’esplanade ainsi  réalisée  a été installée  une zone de carénage, une usine à glace, des entrepôts réfrigérés, une grande poissonnerie et une criée. Les chalutiers venaient débarquer leur pêche destinée à la vente à la criée. Mais à la suite de la disparition des ressources l’activité de pêche a fortement décru  provoquant  la  disparition progressive du nombre de chalutiers et la fermeture définitive de la criée en 2010.

De nos jours s’étendent devant nous les vestiges de cette époque où seuls subsistent la zone d’activité de carénage, l’usine à glace et des bâtiments réfrigérés.

En deuxième plan est représentée «  la ville ».

A gauche, C.R. Mackintosh a peint le fort de la presqu’île qui a été détruit et remplacé par le port de commerce.  (Source : http://www.crmackintoshroussillon.com/)

lire la suite
Club de Plongée sous-marine

Tech of Plongée

2, Quai Fanal
06 58 55 41 04
www.facebook.com/techofplongee
lire la suite
Savoir-faire

Le port de Port-Vendres

Le port de Port-Vendres
lire la suite
Club de Plongée sous-marine

Paradis des bulles

Quai Fanal
06 70 55 69 18
www.leparadisdesbulles.fr
lire la suite
Art

Aquarelle "La ville" (Charles Rennie Mackintosh)

Cette aquarelle représente en premier plan des toits des maisons de la rue du soleil.

En deuxième plan est représentée «  la ville » au-dessus des Quais Jean Moulin et Forgas.

Remarque : pour peindre son œuvre, l’artiste devait se trouver en haut d’un escalier un peu au dessus de l’endroit où nous nous trouvons.

A l’époque le quai Pierre Forgas était le quai principal de Port-Vendres plein de vie où accostaient les cargos et paquebots de diverses provenances. De nos jours ce quai a été aménagé pour recevoir principalement des bateaux de petite plaisance et de grande plaisance.

Les immeubles qui bordaient ce quai servaient d’entrepôts. A présent  ils sont devenus principalement  des immeubles d’habitation, des banques et des restaurants.

En troisième plan sont représentées les collines qui surplombent Port-Vendres. Terres cultivées à l’époque, elles sont maintenant remplacées par de nombreuses maisons et immeubles d’habitation.  (Source : http://www.crmackintoshroussillon.com/)

lire la suite
club randonnée palmée

Nostra Mar

Club de randonnée palmée et sensibilisation à l'environnement. Découvrez la richesse du milieu marin de la Côte Vermeille depuis le bord avec palmes, masque et tuba ! Marine, monitrice de plongée et biologiste, vous guidera. Tous niveaux. Matériel fourni : palmes, masque, tuba, combinaison.
lire la suite
Club de Plongée sous-marine

CAP Port-Vendres

4, rue Jules Ferry
04 34 12 09 27
www.plongee66.com
lire la suite
Art

Aquarelle "A Southern Port" (Charles Rennie Mackintosh)

L’aquarelle représente le quai Pierre Forgas en regardant vers le Nord-Est.

Sur ce Quai, qui était dans les années 1920 le quai principal et très actif de Port-Vendres, CR Mackintosh a peint accosté au quai un trois mats blanc au mouillage, un dépôt de marchandises.  Dans l’axe du quai on peut  découvrir les immeubles de la rue du Soleil et tout au fond le môle protégeant  la baie de Port-Vendres lors des forts coups de vent du Sud et de Sud Est.

Sur la partie droite de l’œuvre l’aquarelle est représentée une partie de la rive Sud Est de la rade. A l’époque cette rive était peu active (mis à part le quai de la république  appelé aussi quai des douanes  non visible sur cette aquarelle)

CR Mackintosh a représenté successivement  du plan le plus éloigné  au  plus  proche  trois redoutes ou forts militaires de défense du port du XVI et XVII siècle :

  • La redoute ou fort Mailly du XVII siécle (sous le règne de Louis XVI) (voir le tableau et commentaire du fort Mailly station 2)
  • La redoute de Béar du XVI siécle œuvre de Vauban construite sous le règne de Louis XIV par Vauban aux alentours de 1680.

Elle est inscrite à l’inventaire des monuments historiques depuis le 6 juin 1933. Ce monument appartient à la CCI  des PO mais ne se visite que rarement. Rénovée et transformée récemment en musée de l’Armée d’Afrique, elle abrite également dans son enceinte depuis 1986 le monument de Sidi Ferruch qui commémore la conquête de l’Algérie. Ce monument est l’œuvre d’ Emile Gaudissard architecte, sculpteur, peintre, illustrateur, tapissier, décorateur et écrivain Français, né à Alger le 15 décembre 1872 et mort à Paris de 19 aout 1956. Ce monument fut érigé le 14 juin 1930 à Sidi Ferruch sur la côte ouest d’Alger, à l’endroit même où les troupes françaises débarquèrent cent ans plus tôt. Les sculptures en bas-relief représentent l’union de la France et de l’Algérie.

  • Le fort de la presqu’île est aussi l’œuvre de Vauban. N’est représentée qu’une petite partie de l’enceinte du fort.

Ce fort n’existe plus et la zone a complétement été transformée  depuis. En effet peu après, en 1929 la presqu’île  a été dynamitée ainsi que ce fort pour créer à la place un nouveau quai en prolongement du quai des Douanes.

Interprétation de l’œuvre : reflets de maisons dans l’eau….

Remarque : pour peindre cette œuvre, l’artiste devait se trouver plus loin sur le quai en direction du Nord-Est ( Source : http://www.crmackintoshroussillon.com/)

 
lire la suite
Art

Aquarelle "La rue du soleil" (Charles Rennie Mackintosh)

Cette aquarelle représente la rue du soleil qui se trouve de l’autre côté de la baie. Cette rue située au-dessus du Quai du Fanal est une des plus anciennes de Port-Vendres

De nos jours sur le Quai du Fanal accostent les bateaux de la SNSM, des pilotes du port, des Douanes et de pêcheurs.

Interprétation de l’œuvre : Reflets de maisons dans l’eau….(Source : http://www.crmackintoshroussillon.com/

lire la suite
Club de Plongée sous-marine

Scuba Passion

Plage des Tamarins
Route de la jetée
06 07 56 03 73
http://scuba.passion.free.fr/
lire la suite
Art

Aquarelle "The Lighthouse" (Charles Rennie Mackintosh)

Cette aquarelle représente en premier plan une portion de la route de la jetée où a été réalisée l’œuvre en regardant vers l’autre côté du plan d’eau où se trouve le Fort Fanal.

En haut de l’œuvre et occupant une grande partie du tableau est représenté le fort Fanal et son phare.

Le fort fanal se trouve donc de l’autre côté de la baie à l’extrémité de l’Anse Gerbal sur un petit promontoire situé à la sortie du port.

L’environnement du fort a complétement changé.

Situées à proximité de la mer, les redoutes participaient autrefois à la défense du port de Port-Vendres, chacune possédant un équipement militaire particulier.

Celles de Béar et du fanal construites entre 1673 et 1700 sont l’œuvre de Vauban. Elles sont inscrites à l’inventaire des monuments historiques depuis le 6 juin 1933.

Au milieu de la redoute du Fort Fanal s’élève une tour blanche : «  the Lighthouse » avec à son sommet une lanterne verte (située à tribord qui marque ainsi l’entrée du port).

Actuellement le phare est entièrement automatisé (plus de gardien à demeure) et est équipé de lentilles de type Fresnel. La lampe halogène blanche a été remplacée par une LED verte

Un fanal existait déjà à cet emplacement avant la construction de la redoute (il apparait sur une carte datant de 1650). En 1943 l’armée d’occupation Allemande a bétonné une partie des ouvrages et en particulier obturé les créneaux. Le monument « Redoute du Fanal de Port-Vendres » est propriété de l’état (Phares et Balises). Il fait partie du recensement des immeubles Monuments Historiques en tant qu’ouvrage fortifié. (Source : http://www.crmackintoshroussillon.com/)

lire la suite
Histoire

Redoute Béar

De par sa position stratégique maritime et sa proximité avec des frontières historiques, Port-Vendres a fait l'objet de beaucoup d'attention de la part des bâtisseurs militaires. Le tournant historique de la ville se situe aux alentours de 1659, lorsqu'après le Traité des Pyrénées, le Roi Louis XIV charge Vauban de faire de "Port-Vendres" un port de guerre. Montez jusqu'à la Redoute Béar construite au 18ème siècle selon les plans de Vauban et plongez-vous dans l’histoire.
lire la suite
Art

Aquarelle "The Road Through The Rocks" (Charles Rennie Mackintosh)

Nous regardons vers le Nord-Est. Sur l’aquarelle, à droite, est représentée la tranchée où passe la route taillée dans le roc ; au centre, au sommet de la petite colline, la face Nord- Est du fort Mailly. On y distingue la porte d’entrée du fort et son chemin d’accès.

Lorsque C.R. Mackintosh a réalisé son œuvre, le fort n’était pas en ruine comme il l’est actuellement.

Devant le fort Mailly on peut voir une partie de l’Anse Christine où a été construit depuis, un restaurant « Le Poisson Rouge ».

Comme son nom l’indique la redoute Mailly a été réalisée par le maréchal De Mailly entre 1772 et 1789 sous le règne de Louis XVI. Elle était équipée comme la redoute Béar de canons à barbettes. La redoute a été remaniée en 1858 dans le cadre de la réalisation de la ligne de défense créée dans la région au XIX siècle (Port-Vendres ayant été déclaré port militaire en 1846) ; puis plus récemment dans les années 1940-1944 par l’armée d’occupation Allemande. Une explosion la souffla au départ des troupes allemandes le 19 aout 1944. Restée en ruines, celle-ci appartient à la commune de Port-Vendres. (Source :http://www.crmackintoshroussillon.com/)

lire la suite
Art

Aquarelle "The Fort" (Charles Rennie Mackintosh)

Le lieu où a été peint l’aquarelle surplombe la petite colline où se trouve le fort Mailly.

Nous regardons vers le Nord-Nord-Est. L’aquarelle représente, au centre, la petite colline couronnée par le fort Mailly. A droite, on observe une brèche taillée dans le roc qui a été creusée pour construire une route et qui mène au môle-abri.

En bas à gauche, une vue plongeante sur une partie de l’anse Christine (où a été construit depuis un petit restaurant les pieds dans l’eau : « Le Poisson Rouge »).

Et enfin, en haut à gauche, une représentation du fort Fanal, invisible en réalité depuis cet endroit.

A l’horizon sur la gauche, est représentée la Côte Radieuse qui s’étend au Nord de la Côte Vermeille.

Comme son nom l’indique la redoute Mailly a été réalisée par le maréchal De Mailly entre 1772 et 1789 sous le règne de Louis XVI. Elle était équipée comme la redoute Béar de canons à barbettes. La redoute a été remaniée en 1858 dans le cadre de la réalisation de la ligne de défense créée dans la région au XIX siècle (Port-Vendres ayant été déclaré port militaire en 1846) ; puis plus récemment dans les années 1940-1944 par l’armée d’occupation Allemande. Une explosion la souffla au départ des troupes Allemandes le 19 aout 1944. Restée en ruines, celle-ci appartient à la commune de Port-Vendres.(Source : http://www.crmackintoshroussillon.com/)

lire la suite
Art

Aquarelle "The Rock" (Charles Rennie Mackintosh)

Cette aquarelle représente au premier plan un rocher et au deuxième plan, sur la rive opposée de la baie, le quai du Fanal et une partie de l’Anse Gerbal.

A l’époque l’anse n’était pas bétonnée et les pêcheurs y tiraient leurs barques.

lire la suite
Art

Aquarelle "The Fort Mailly" (Charles Rennie Mackintosh)

Cette aquarelle représente la face Nord-Nord-Est du fort Mailly. Lorsque C.R. Mackintosh a réalisé son œuvre, le fort n’était pas en ruine comme il l’est actuellement.

Comme son nom l’indique, la redoute Mailly a été réalisée par le maréchal de Mailly entre 1772 et 1789 sous le règne de Louis XVI. Elle était équipée comme la redoute Béar de canons à barbettes. Celle-ci a été remaniée en 1858 dans le cadre de la réalisation de la ligne de défense créée dans la région au XIX siècle (Port-Vendres ayant été déclaré port militaire en 1846), puis plus récemment dans les années 1940-1944 par l’armée d’occupation Allemande. Une explosion la souffla au départ des troupes Allemands le 19 aout 1944. Elle est restée en ruines. Celle-ci appartient à la commune de Port-Vendres. (Source  http://www.crmackintoshroussillon.com/)

 
lire la suite
Art

Aquarelle "Port-Vendres" (Charles Rennie Mackintosh)

Cette aquarelle représente sur la gauche la partie de la route taillée dans le roc, faisant une brèche dans la colline. Au centre, au premier plan et au sommet de la colline, la face Sud-Ouest du fort Mailly. Au fond, on aperçoit la ville de Port-Vendres située de l’autre côté de la rade sur la rive Nord-Ouest et enfin à droite une portion de l’Anse Mailly.

Le fort est daté du XVII siècle. Lorsque C.R. Mackintosh a réalisé son œuvre, le fort n’était pas en ruine comme il l’est actuellement (voir la station Fort Mailly N° 2).

Ce support  est placé au niveau de la route d’où on peut apercevoir Port-Vendres. L’artiste, pour réaliser cette œuvre, s’était certainement positionné un peu au-dessus de la route sur la petite colline située au Nord-Nord Est de l’Anse Mailly.

lire la suite
Patrimoine historique majeur

Phare de la Jetée

Ayant supporté les intempéries jusqu’à présent, le phare métallique de la Jetée de Port-Vendres a fonctionné bravement 110 ans. Cependant les dernières tempêtes l’ont quelques peu abimé, notamment son escalier en colimaçon, supprimé depuis du fait de l’automatisation de la lanterne. Inscrit aux monuments historiques depuis 2011, allez le voir avant que la mer ne l’emporte !

lire la suite
Point de vue

La Jetée de Port-Vendres

Point de vue de la Jetée de Port-Vendres sur la route du Cap Béar
lire la suite
Patrimoine historique majeur

Fort Béar

Construit entre 1877 et 1880, le Fort Béar fut bâti dans le but de verrouiller les frontières et de remplacer les fortifications de Vauban par des forts polygonaux enterrés. Ce fort a été utilisé jusqu'au milieu du XXème siècle, époque durant laquelle fut installée une station radio après l'occupation allemande (1949). Il est à présent propriété de l'Armée. 

lire la suite
Géologie

Les schistes plissés du Cap Béar

Les falaises de schistes escarpées du Cap Béar sont constituées de méta-sédiments déformés et métamorphisés (transformation des minéraux sous l’effet de la pression ou température). Elles montrent des alternances de roches, ce qui met en évidence la stratification des sédiments. Les roches se déforment et se transforment avec le temps comme le montre les nombreux plis, d’échelle centimétrique à métrique voir kilométrique. Sa présence entre mer et montagne le rend exceptionnel (BRGM).

lire la suite
Point de vue

Anse Ste Catherine

Cette petite crique de galets méconnue est surtout fréquentée par les maisons voisines. Le cadre est paradisiaque et la vue grandiose sur le sud de la Côte Vermeille. Située en contrebas du phare qui ponctue le Cap Béar, cette plage se niche entre les rochers pour mieux offrir ses eaux turquoise. Site réputé pour la plongée sous-marine, il offre une merveilleuse vue sur le grand bleu.
lire la suite
Point de vue

Plage Bernardi

Crique incontournable de la Côte Vermeille, la plage Bernardi est située dans la baie de Paulilles, au sud du Cap Béar. Vous y trouverez le calme, les eaux turquoises et une magnifique vue sur le Massif des Albères. N’hésitez pas à tester des activités nautiques en saison comme des randonnées en paddle ou en kayak.
lire la suite
Patrimoine historique majeur

Plage de l'Usine

Nichée entre le Cap Béar et le Cap Oullestrell, tous deux sites classés, l'anse de Paulilles renferme trois belles plages séparées par des promontoires rocheux dont la plage del Mitg (de l'Usine). En novembre 1870, Paul Barbe achète des terrains dans la vallée de Paulilles et fait construire une dynamiterie, qui sera délocalisé en 1984 à Rivesaltes. La friche industrielle, racheté par le Conservatoire du Littoral est réhabilitée et permet la préservation la faune et la flore propre au site.

lire la suite
Point de vue

Vigie Site de Paulilles

Point de vue Site de Paulilles depuis le haut de la vigie
lire la suite
Point de vue

Cap d'Ullastrell

En 1861, un petit fort a été construit sur le haut du Cap d'Ullastrell. Pourvu de 4 canons pour empêcher tout débarquement sur la plage de Paulilles, il permettait de défendre le port de Port Vendres. Vendu en 1880 à la fabrique de dynamite Nobel de Paulilles pour servir de maison à son gardien, il est aujourd’hui en rénovation. Un point de vue aux couleurs explosives s’offre à vous sur l’anse de Paulilles et ses plages entre les deux caps. Allez y jeter un coup d’œil !

lire la suite

Description

Etape 1: Argelès-sur-Mer: Côte salonneuse, côte rocheuse, reliefs escarpés, parcs, espaces boisés, Argelès-sur-Mer se situe au pied des Albères et compte de nombreux monuments classés sur près de 10 km le long de la Mer Méditerranée

Etape 2: Collioure: petit port qui se niche à l'abri d'une crique ou se rencontrent les Pyrénées et la Méditerranée, Collioure est surtout la cité du fauvisme et une terre d'inspiration pour de nombreux artistes.

Etape 3: Port-Vendres: Port naturel en eau profonde, depuis l'antiquité, tout est prétexte à parcourir l'histoire de Vauban à Lous XVI. Sous le vignoble en terrasse, le site de Paulilles du Cap Béar sont bien plus qu'une baie d'exception mais aussi un lieu de mémoire.

Etape 4: Banyuls-sur-Mer: Au pied des vignes en terrasse, la patrie du sculpteur Aristide Maillol, Banyuls-sur-mer séduit par son architecture préservée, sa promenade du front de mer, sa plage de galets  et son port de plaisance. Douceur de vivre assurée.

Etape 5: Cerbère: Aux portes de l'Espagne, au coeur de la réserve naturelle marine, Cerbère est un village qui a prospéré avec le développement du chemin de fer. Il jouit d'une richesse patrimoniale du XiXème exceptionnel.

Etape 6: Portbou: Tout près de la frontière avec la France, Portbou offre un parcours patrimonial urbain de caractère, international. Le village combine à merveille la mémoire de l'exil, l'art et les paysages. Il est un symbole de la culture et de la paix.

Etape 7: Colera: Au nord de l'Alt Emporda, Colera combine des paysages naturels du Cap Creus avec un noyau urbain calme et peu encombré. Le littoral est formé de rochers et de plages vierges. A l'intérieur des terres vous serrez surpris par une végétation d'oliviers et de vignes.

Etape 8: Llançà: un petit village méditerranée situé au coeur d'un paysage unique entouré par 2 espaces naturels protégés (le parc naturel du Cap Creus et les Albères) face à la mer. Il abrite également un patrimoine remarquable ainsi qu'un important musée de l'aquarelle: La fondation Martinez Lozano
Etape 9: El Port de la Selva: Situé dans le parc naturel du Cap Creus, il jouit d'une grande richesse paysagère, où se combinent le bleu de la Méditerranée, le vert des vignobles, les côtes escarpées et dans lequel on distingue l'impressionnant Monastère de Sant Pere de Rodes.

Etape 10: Cadaquès: Petite ville au nord de la Costa Brava, c'est un véritable pôle d'attraction pour de nombreux artistes, comme Salvador Dali, qui s'y était installé. La commune englobe le point le plus oriental de la péninsule ibérique, le Cap Creus.

Etape 11: Roses: Porte d'entrée des parcs naturels du Cap Creus et des "Aiguamolls de l'Emporda", et origine de l'une des plus belles baies méditerranéennes, Roses est synonyme d'histoire, de culture, de gastronomie, de loisir et de nature.
Départ : Office de tourisme d'Argelès-sur-Mer
Arrivée : Office de tourisme de Rosas
Communes traversées : ARGELES SUR MER, COLLIOURE, PORT-VENDRES, BANYULS SUR MER, CERBERE

Profil altimétrique


Recommandations

Vous profitez de la nature, vous l'aimez, prenez-en soin …


Vous êtes en train d'emprunter un sentier de randonnée sur le long duquel des points réguliers de collecte d'ordures ménagères sont mis à votre entière disposition.
Par respect pour cet espace exceptionnel emprunté chaque mois par plusieurs dizaines de milliers de randonneurs et promeneurs, nous vous invitons à déposer à ces points de collecte l'ensemble de vos déchets (verre, papier, restes d'aliments, etc.) et ceux que vous pourriez malheureusement découvrir au fil de votre balade.
Grâce à ces gestes simples mais essentiels, conservons ce site propre, tel que la nature nous l'a gracieusement offert.

En coeur de parc
Le Parc national est un territoire naturel, ouvert à tous, mais soumis à une réglementation qu’il est utile de connaître pour préparer son séjour

Transport

Retrouver toutes les lignes du bus à 1€ en cliquant ici

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :