(E 12-Sentier Littoral) Port-Vendres -Banyuls-sur-Mer
>>
Accueil
>
Pédestre
>
(E12-Sentier Littoral-GR 92) Argelès-sur-mer -Rosas
>
(E 12-Sentier Littoral) Port-Vendres -Banyuls-sur-Mer
PORT-VENDRES

3. (E 12-Sentier Littoral) Port-Vendres -Banyuls-sur-Mer

Difficile
5h
11,1km
+532338m
-530166m
Traversée
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Des paysages à couper le souffle et des sites de défenses militaires entre deux sublimes stations de la côte Vermeille.
Des paysages à couper le souffle, d'anciens sites militaires et des lieux incontournables.

Les 18 patrimoines à découvrir
Art

Aquarelle "The Lighthouse" (Charles Rennie Mackintosh)

Cette aquarelle représente en premier plan une portion de la route de la jetée où a été réalisée l’œuvre en regardant vers l’autre côté du plan d’eau où se trouve le Fort Fanal.

En haut de l’œuvre et occupant une grande partie du tableau est représenté le fort Fanal et son phare.

Le fort fanal se trouve donc de l’autre côté de la baie à l’extrémité de l’Anse Gerbal sur un petit promontoire situé à la sortie du port.

L’environnement du fort a complétement changé.

Situées à proximité de la mer, les redoutes participaient autrefois à la défense du port de Port-Vendres, chacune possédant un équipement militaire particulier.

Celles de Béar et du fanal construites entre 1673 et 1700 sont l’œuvre de Vauban. Elles sont inscrites à l’inventaire des monuments historiques depuis le 6 juin 1933.

Au milieu de la redoute du Fort Fanal s’élève une tour blanche : «  the Lighthouse » avec à son sommet une lanterne verte (située à tribord qui marque ainsi l’entrée du port).

Actuellement le phare est entièrement automatisé (plus de gardien à demeure) et est équipé de lentilles de type Fresnel. La lampe halogène blanche a été remplacée par une LED verte

Un fanal existait déjà à cet emplacement avant la construction de la redoute (il apparait sur une carte datant de 1650). En 1943 l’armée d’occupation Allemande a bétonné une partie des ouvrages et en particulier obturé les créneaux. Le monument « Redoute du Fanal de Port-Vendres » est propriété de l’état (Phares et Balises). Il fait partie du recensement des immeubles Monuments Historiques en tant qu’ouvrage fortifié. (Source : http://www.crmackintoshroussillon.com/)

lire la suite
Art

Aquarelle "La rue du soleil" (Charles Rennie Mackintosh)

Cette aquarelle représente la rue du soleil qui se trouve de l’autre côté de la baie. Cette rue située au-dessus du Quai du Fanal est une des plus anciennes de Port-Vendres

De nos jours sur le Quai du Fanal accostent les bateaux de la SNSM, des pilotes du port, des Douanes et de pêcheurs.

Interprétation de l’œuvre : Reflets de maisons dans l’eau….(Source : http://www.crmackintoshroussillon.com/

lire la suite
Club de Plongée sous-marine

Scuba Passion

Plage des Tamarins
Route de la jetée
06 07 56 03 73
http://scuba.passion.free.fr/
lire la suite
Histoire

Redoute Béar

De par sa position stratégique maritime et sa proximité avec des frontières historiques, Port-Vendres a fait l'objet de beaucoup d'attention de la part des bâtisseurs militaires. Le tournant historique de la ville se situe aux alentours de 1659, lorsqu'après le Traité des Pyrénées, le Roi Louis XIV charge Vauban de faire de "Port-Vendres" un port de guerre. Montez jusqu'à la Redoute Béar construite au 18ème siècle selon les plans de Vauban et plongez-vous dans l’histoire.
lire la suite
Art

Aquarelle "The Road Through The Rocks" (Charles Rennie Mackintosh)

Nous regardons vers le Nord-Est. Sur l’aquarelle, à droite, est représentée la tranchée où passe la route taillée dans le roc ; au centre, au sommet de la petite colline, la face Nord- Est du fort Mailly. On y distingue la porte d’entrée du fort et son chemin d’accès.

Lorsque C.R. Mackintosh a réalisé son œuvre, le fort n’était pas en ruine comme il l’est actuellement.

Devant le fort Mailly on peut voir une partie de l’Anse Christine où a été construit depuis, un restaurant « Le Poisson Rouge ».

Comme son nom l’indique la redoute Mailly a été réalisée par le maréchal De Mailly entre 1772 et 1789 sous le règne de Louis XVI. Elle était équipée comme la redoute Béar de canons à barbettes. La redoute a été remaniée en 1858 dans le cadre de la réalisation de la ligne de défense créée dans la région au XIX siècle (Port-Vendres ayant été déclaré port militaire en 1846) ; puis plus récemment dans les années 1940-1944 par l’armée d’occupation Allemande. Une explosion la souffla au départ des troupes allemandes le 19 aout 1944. Restée en ruines, celle-ci appartient à la commune de Port-Vendres. (Source :http://www.crmackintoshroussillon.com/)

lire la suite
Art

Aquarelle "The Fort" (Charles Rennie Mackintosh)

Le lieu où a été peint l’aquarelle surplombe la petite colline où se trouve le fort Mailly.

Nous regardons vers le Nord-Nord-Est. L’aquarelle représente, au centre, la petite colline couronnée par le fort Mailly. A droite, on observe une brèche taillée dans le roc qui a été creusée pour construire une route et qui mène au môle-abri.

En bas à gauche, une vue plongeante sur une partie de l’anse Christine (où a été construit depuis un petit restaurant les pieds dans l’eau : « Le Poisson Rouge »).

Et enfin, en haut à gauche, une représentation du fort Fanal, invisible en réalité depuis cet endroit.

A l’horizon sur la gauche, est représentée la Côte Radieuse qui s’étend au Nord de la Côte Vermeille.

Comme son nom l’indique la redoute Mailly a été réalisée par le maréchal De Mailly entre 1772 et 1789 sous le règne de Louis XVI. Elle était équipée comme la redoute Béar de canons à barbettes. La redoute a été remaniée en 1858 dans le cadre de la réalisation de la ligne de défense créée dans la région au XIX siècle (Port-Vendres ayant été déclaré port militaire en 1846) ; puis plus récemment dans les années 1940-1944 par l’armée d’occupation Allemande. Une explosion la souffla au départ des troupes Allemandes le 19 aout 1944. Restée en ruines, celle-ci appartient à la commune de Port-Vendres.(Source : http://www.crmackintoshroussillon.com/)

lire la suite
Art

Aquarelle "The Rock" (Charles Rennie Mackintosh)

Cette aquarelle représente au premier plan un rocher et au deuxième plan, sur la rive opposée de la baie, le quai du Fanal et une partie de l’Anse Gerbal.

A l’époque l’anse n’était pas bétonnée et les pêcheurs y tiraient leurs barques.

lire la suite
Art

Aquarelle "The Fort Mailly" (Charles Rennie Mackintosh)

Cette aquarelle représente la face Nord-Nord-Est du fort Mailly. Lorsque C.R. Mackintosh a réalisé son œuvre, le fort n’était pas en ruine comme il l’est actuellement.

Comme son nom l’indique, la redoute Mailly a été réalisée par le maréchal de Mailly entre 1772 et 1789 sous le règne de Louis XVI. Elle était équipée comme la redoute Béar de canons à barbettes. Celle-ci a été remaniée en 1858 dans le cadre de la réalisation de la ligne de défense créée dans la région au XIX siècle (Port-Vendres ayant été déclaré port militaire en 1846), puis plus récemment dans les années 1940-1944 par l’armée d’occupation Allemande. Une explosion la souffla au départ des troupes Allemands le 19 aout 1944. Elle est restée en ruines. Celle-ci appartient à la commune de Port-Vendres. (Source  http://www.crmackintoshroussillon.com/)

 
lire la suite
Patrimoine historique majeur

Phare de la Jetée

Ayant supporté les intempéries jusqu’à présent, le phare métallique de la Jetée de Port-Vendres a fonctionné bravement 110 ans. Cependant les dernières tempêtes l’ont quelques peu abimé, notamment son escalier en colimaçon, supprimé depuis du fait de l’automatisation de la lanterne. Inscrit aux monuments historiques depuis 2011, allez le voir avant que la mer ne l’emporte !

lire la suite
Art

Aquarelle "Port-Vendres" (Charles Rennie Mackintosh)

Cette aquarelle représente sur la gauche la partie de la route taillée dans le roc, faisant une brèche dans la colline. Au centre, au premier plan et au sommet de la colline, la face Sud-Ouest du fort Mailly. Au fond, on aperçoit la ville de Port-Vendres située de l’autre côté de la rade sur la rive Nord-Ouest et enfin à droite une portion de l’Anse Mailly.

Le fort est daté du XVII siècle. Lorsque C.R. Mackintosh a réalisé son œuvre, le fort n’était pas en ruine comme il l’est actuellement (voir la station Fort Mailly N° 2).

Ce support  est placé au niveau de la route d’où on peut apercevoir Port-Vendres. L’artiste, pour réaliser cette œuvre, s’était certainement positionné un peu au-dessus de la route sur la petite colline située au Nord-Nord Est de l’Anse Mailly.

lire la suite
Point de vue

La Jetée de Port-Vendres

Point de vue de la Jetée de Port-Vendres sur la route du Cap Béar
lire la suite
Patrimoine historique majeur

Fort Béar

Construit entre 1877 et 1880, le Fort Béar fut bâti dans le but de verrouiller les frontières et de remplacer les fortifications de Vauban par des forts polygonaux enterrés. Ce fort a été utilisé jusqu'au milieu du XXème siècle, époque durant laquelle fut installée une station radio après l'occupation allemande (1949). Il est à présent propriété de l'Armée. 

lire la suite
Point de vue

Anse Ste Catherine

Cette petite crique de galets méconnue est surtout fréquentée par les maisons voisines. Le cadre est paradisiaque et la vue grandiose sur le sud de la Côte Vermeille. Située en contrebas du phare qui ponctue le Cap Béar, cette plage se niche entre les rochers pour mieux offrir ses eaux turquoise. Site réputé pour la plongée sous-marine, il offre une merveilleuse vue sur le grand bleu.
lire la suite
Point de vue

Plage Bernardi

Crique incontournable de la Côte Vermeille, la plage Bernardi est située dans la baie de Paulilles, au sud du Cap Béar. Vous y trouverez le calme, les eaux turquoises et une magnifique vue sur le Massif des Albères. N’hésitez pas à tester des activités nautiques en saison comme des randonnées en paddle ou en kayak.
lire la suite
Point de vue

Vigie Site de Paulilles

Point de vue Site de Paulilles depuis le haut de la vigie
lire la suite
Patrimoine historique majeur

Plage de l'Usine

Nichée entre le Cap Béar et le Cap Oullestrell, tous deux sites classés, l'anse de Paulilles renferme trois belles plages séparées par des promontoires rocheux dont la plage del Mitg (de l'Usine). En novembre 1870, Paul Barbe achète des terrains dans la vallée de Paulilles et fait construire une dynamiterie, qui sera délocalisé en 1984 à Rivesaltes. La friche industrielle, racheté par le Conservatoire du Littoral est réhabilitée et permet la préservation la faune et la flore propre au site.

lire la suite
Point de vue

Cap d'Ullastrell

En 1861, un petit fort a été construit sur le haut du Cap d'Ullastrell. Pourvu de 4 canons pour empêcher tout débarquement sur la plage de Paulilles, il permettait de défendre le port de Port Vendres. Vendu en 1880 à la fabrique de dynamite Nobel de Paulilles pour servir de maison à son gardien, il est aujourd’hui en rénovation. Un point de vue aux couleurs explosives s’offre à vous sur l’anse de Paulilles et ses plages entre les deux caps. Allez y jeter un coup d’œil !

lire la suite
Géologie

Sphinx

Quand l'Egypte s'invite sur la Côte Vermeille. Observez bien le trait de côte et vous découvrirez un authentique sphinx... avec un peu d'imagination. Ce cap situé près de la Plage des Elmes est un endroit magnifique. Il faut emprunter le Chemin des Douaniers, par la Plage des Elmes pour s’y rendre. 

lire la suite

Description

  1. Partir de l'Office de Tourisme et suivre le quai François Joly sur la gauche, Contourner le port par le Quai de la République. Rester sur ce quai après le rond-point.
  2. Prendre à gauche après la voie de chemin de fer et arriver avenue du Maréchal Leclerc. Au rond-point prendre la première sortie, route de la jetée. Après la plage des Tamaris prendre le sentier  à gauche et le suivre en passant devant la Redoute Béar puis la Redoute de Mailly. Continuer et prendre la route du Mole Abri.
  3. A ce point, tourner à droite sur le sentier qui monte jusqu'à la route du Cap Béar , tourner  à gauche et prendre à nouveau un sentier sur la droite qui monte puis redescend sur la route du cap Béar devant le sémaphore.
  4. Contourner la zone du sémaphore sur la gauche et revenir sur la route du Cap Béar puis à gauche, aller vers le phare.
  5. A ce point répartir sur le sentier qui domine la côte et qui arrive à la plage Bernadi.
  6. Après avoir traversé sur le ruisseau de Cosprons, vous arriverez à l'anse de Paulilles. N'hésitez pas à faire un détour sur ce site, ancienne dynamiterie Nobel. Continuer sur le chemin et passer à côté de la plage du Fourat. Après avoir traversé des espaces avec vignes, pinèdes et criques vous arriverez à Banyuls devant le centre Hélio- Marin et poursuivrez jusqu'à la Plage des Elmes.
  7. Remontez sur l'Allée des Elmes jusqu'au rond-point et redescendre avenue de Général Koening (D914) que vous suivrez jusqu'à l'arrivée à l'Office de Tourisme.
Départ : BIT de Port-Vendres
Arrivée : Office de tourisme de Banyuls-sur-Mer
Communes traversées : PORT-VENDRES, BANYULS SUR MER

Profil altimétrique


Recommandations

Vous profitez de la nature, vous l’aimez, prenez-en soin…

Vous êtes en train d’emprunter un sentier de randonnée sur le long duquel des points réguliers de collecte d'ordures ménagères sont mis à votre entière disposition.
Par respect pour cet espace exceptionnel emprunté chaque mois par plusieurs dizaines de milliers de randonneurs et promeneurs, nous vous invitons à déposer à ces points de collecte l'ensemble de vos déchets (verre, papier, restes d’aliments, etc.) et ceux que vous pourriez malheureusement découvrir au fil de votre balade.
Grâce à ces gestes simples mais essentiels, conservons ce site propre, tel que la nature nous l'a gracieusement offert.

Transport

Retrouver toutes les lignes du bus à 1€ en cliquant ici